Interview Emilie Chevallier Moreux

Mis à jour : mars 19


Félicitations à tous ceux qui ont découvert l’identité de notre invité mystère sur Instagram et Facebook… Emilie Chevallier Moreux !


Son premier roman « Marraine » est sorti dernièrement aux éditions Noir d’Absinthe. Il s’agit d’une jeune maison d’édition indépendante basée sur Rennes. Ils aiment les mélanges de genres, avec des héros couards, des princesses, des déesses, des dragons… le tout pour vous emporter dans un monde « de rêves hallucinés » !



Explication des indices que vous avez pu voir sur Insta et FB :


Champignons : Alors non, Emilie ne prend pas de stupéfiants (ou alors tu caches bien ton jeu, coquine ! :D) j’ai déjà eu la chance de me promener en forêt avec elle et autant vous dire que c’était difficile d’avancer ! Au moindre petit champignon, elle s’arrêtait pour le ramasser !


Dalmatien : Il s’agit de sa merveilleuse boule de poils.


Fée : en lien direct avec son roman, « Marraine » (la bonne fée !)


Connue précédemment pour sa direction de plusieurs anthologies, Emilie en a fait voir de toutes les couleurs aux auteurs. Aujourd’hui, c’est à vous de la torturer, posez-lui toutes vos questions !


Comme la dernière fois, j’ouvre le bal. À vos claviers !!


Martel : Chère Emilie, félicitations pour ton tout premier roman ! Raconte-nous, quest-ce que ça fait de voir son bébé publié pour la première fois ?


Émilie : Des guiliguili dans le ventre ? Non, pas tout à fait. C’est tout à la fois terrifiant et excitant. Alors comme je suis quelqu’un qui gère difficilement les émotions, souvent, je fais comme si de rien n’était, comme si ça n’avait pas vraiment d’importance. Mais, en vrai, tout au fond, ça en a beaucoup, et je remercie Morgane, l’éditrice de NDA, de m’avoir donné cette chance.


Martel : Pourquoi avoir choisi les éditions Noir dAbsinthe ? Si je ne mabuse, cest presque une histoire damour entre vous ? Es-tu contente de lexpérience ?


Émilie : Il faut savoir que Morgane et moi ne sommes d’accord sur rien, sauf sur le fait qu’on s’aime beaucoup, et qu’on travaille bien ensemble. La preuve, notre magnifique anthologie « La folie et l’absinthe » et très bientôt, « Noir ». Du coup, j’avais besoin de son avis pour avancer, d’un peu de contradiction, de challenge. Au départ, je voulais auto-éditer Marraine, et je n’aurais jamais envoyé ce manuscrit à une autre ME. J’ai tout simplement demandé à Morgane de me donner son avis. Elle a lu Marraine, elle a aimé et elle m’a demandé très gentiment si elle pouvait le publier. #coeuraveclesdoigts


Martel : C’est vraiment une belle histoire ! Carrément un coup de cœur !! Et donc, après ça, a suivi tes premiers salons, comment ty es-tu préparée ? Tu le sentais comment ?


Émilie : Mal. Très, très mal. Je n’aime pas la foule, je n’aime pas rester derrière un stand, je suis souvent déstabilisée par les gens. Enfin… C’est ce que je pensais, parce qu’une fois dans l’ambiance, ça passe tout seul.


Pour Mons, j’ai acheté un stylo doré et un stylo violet métallisé, un joli tampon et un encreur dans les tons lilas. Comme ça, je me sentais armée pour les dédicaces. ^^


Martel : Oui, je me souviens, j’étais impressionnée ! Je conserve d’ailleurs bien précieusement ta dédicace ;)


Tu cumules beaucoup de cordes à ton arc : autrice, bétalectrice du tonnerre, mais aussi anthologiste, co-éditrice, comment fais-tu pour tout gérer ? Et que préfères-tu dans tout ça ?


Émilie : Je préfère… TOUT ! Et, honnêtement… Je ne gère rien du tout, c’est souvent compliqué ! Je sais tout de même qu’il va me falloir recentrer les choses sur l’écriture dans les prochains mois.


Martel : As-tu des projets sur lesquels tu travailles en ce moment ?


Émilie : J’ai trois manuscrits à faire bétalire et ensuite à corriger, dont un écrit avec une autrice que j’aime beaucoup. J’en commence un quatrième.


L’anthologie « Noir » se fait toute belle pour sortir au mois de mai, si tout va bien. Un autre appel à textes que je dirige, « Les arts dans les villes du futur et d’ailleurs », pour les éditions Arkuiris, se termine le 22 mars. Je m’occupe aussi d’un super roman de SF d’un jeune auteur talentueux, Gillian Brousse, pour NDA. Sortie prévue fin d’été 2020.


Mais le projet qui me tient le plus à cœur est sans nul doute l’auto-édition. Affaire à suivre dans les prochains mois…


Martel : Que de projets en perspective ! Mais parle-nous un peu de Marraine. Comment lhistoire est-elle née ? Comment ty es-tu prise pour l’écrire (plan détaillé, fiches personnages… ou juste au feeling ?) Il ta fallu combien de temps pour le lire et pour le corriger avant de lenvoyer ?


Émilie : L’histoire de Marraine est née d’un AT de Nutty Sheep, autour des contes de fée. Quand j’en suis arrivée à 100 ksec, il paraissait évident qu’on avait dépassé le cadre de la nouvelle. C’était en 2017. Je suis partie au Nano avec, j’ai réussi à atteindre les 50 kmots. Puis… Je l’ai rangé dans un tiroir. Je le trouvais trop girly, trop éloigné de mon univers habituel.


Il m’a fallu du temps pour retrouver l’envie de le retravailler, il a pris une coloration plus sombre, et c’est devenu plus facile pour moi de l’assumer et de le porter auprès des lecteurs.


Martel : Un dernier mot pour les lecteurs ?


Émilie : Guilli guilli ?


Merci Émilie !


Si vous souhaitez la soutenir elle et sa maison d’édition, n’hésitez pas à aller directement sur leur site pour vous procurer son livre : https://www.noirdabsinthe.com/product-page/marraine


Prêt pour la foire aux questions ? Gooooooo

Abonne-toi

Concours - Événements - Promos - Nouvelles sorties​

Recevez un e-mail des dernières actualités de A.D. Martel

Prochains événements

Rencontre littéraire à Soumagne
Centre Culturel
Geek Day Tilff
Hall omnisports de Tilff
Foire du Livre de Hamoir
Hall Omnisport De Hamoir
  • YouTube
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram

© 2020 A.D. Martel

autoédité, autoéditée, autoédition, roman, livre, écrivain, lecture, édition, éditeur, compte d'éditeur, auteur, auteure, autrice, écrivaine, littéraire, littérature, les éditions, conseils, astuces, écrire, bouquin, critique, motivation, lire, traitement de texte, belge, belgique, france, francophone, français, française, succès, valeur, beau livre, science-fiction, fiction, fantastique, fantasy, romantisme, romanesque, horreur, épouvante, héro, femme, homme, facile, noir, polar, pulp, thriller, suspens, psychologique