Interview Jupiter Phaeton


Bonjour à tous !


Aujourd’hui je vous propose une interview de Jupiter Phaeton.


Pour ceux qui ne la connaitraient pas, Jupiter est autrice indépendante depuis maintenant un peu moins de deux ans. Elle a 21 livres à son actif, dont dernièrement un ebook « Comment j'ai gagné 20 000 euros par mois en m'auto-éditant: parce que vivre de ses revenus d'écrivain, c'est possible ». Oui, vous lisez bien : Jupiter Phaeton est autodidacte et inspire nombre de ses camarades auteurs. Elle est l’étoile dans le ciel qui nous fait rêver et qui nous dit que c’est possible. Il ne s’agit pas ici de revenir sur son parcours extraordinaire (il a déjà fait l’objet de nombreuses interviews et vous découvrirez tout sur son site : https://jupiterphaeton.com/ ), mais bien sur son tout nouveau roman : « Defined Zone ».


Attention : ici on quitte l’univers de la Fantasy pour du « Feel Good » soit une histoire qui se déroule dans notre monde avec beaucoup de sentiments en prime !


Voici le résumé :


« — On va boire un café ? fit-il.

C’était la première fois qu’il proposait de faire quelque chose en dehors de nos séances de sport. Je mis une seconde à m’en remettre.

— Qu’ont les gens avec la caféine aujourd’hui ? demandai-je.

— La caféine ? Quel est le souci ? Raconte-moi, je sens qu’il y a une histoire formidable.

— Eh bien, déjà, Sydney est accro au café mais n’est pas foutu de se servir de Sheldon.

Je levai la tête après m’être épongée, pour découvrir le visage dubitatif d’Olly.

— Sheldon ? Je suis supposé savoir de quel objet tu parles ?

— De ma cafetière, soupirai-je comme si c’était une évidence.

— Ok, très bien, même ta cafetière a un nom. Tout est absolument normal chez toi. Je ne vais pas du tout te catégoriser dans la petite case des gens fous qui devraient être internés »

Et c’est parti pour les premières questions ! Et surtout, n’oubliez pas, la suite est entre vos mains !


1) Bonjour Jupi ! Tout d’abord, merci d’avoir accepté de participer à cette interview. Ceux qui te connaissent seront d’accord : tu ne manques jamais de nous surprendre ! Qu’est-ce qui t’a donné envie de changer de genre littéraire soudainement ? Et as-tu d’autres surprises de ce genre de programmées ? ;)


C’est une histoire qui m’est venue un peu en rêve et que j’avais envie de coucher sur papier. Elle me démangeait, elle ne demandait qu’à sortir, j’ai fini par obtempérer parce qu’elle accaparait trop mon esprit. J’avais besoin de m’en libérer, en fait. Mais je reste dans la fantasy, c’est une exception. J’ai quelques surprises, mais plutôt liées au développement personnel, pas à la fiction.


2) Comment te sens-tu à J – 2 de la publication de ce tout nouveau style de roman ?


Je suppose que je devrais être stressée… MAIS non. Ce livre, je l’ai écrit avant tout pour moi pour commencer. Ce qui fait que je ne m’attends pas à quoi que ce soit de la part des lecteurs, je n’attends pas de réactions spécifiques, rien de tout ça. Et j’ai aussi une grande capacité à relativiser, qui fait que si jamais ça ne plaît pas… eh bien, ça ne plaît pas, tout simplement. J’ai d’autres romans qui prendront le relais, ce n’est pas un souci. J’ai envie de partager ce roman parce qu’il m’a trituré les entrailles, mais j’ai aussi conscience qu’il n’est pas dans un genre auquel j’ai habitué mes lecteurs. Alors je vais le laisser faire sa vie et advienne que pourra.


3) Plus précisément, ton livre suit la vie de June. Autrice de fantasy à la tête d’une maison d’édition, elle vit avec ses deux bergères australiennes, fréquente quotidiennement un Starbucks et parle souvent de pandas… Doit-on en conclure que tu as mis beaucoup de toi dans cette héroïne, voire que ce récit est un peu autobiographique ?


Oui j’ai mis beaucoup de moi dans ce récit, beaucoup plus que ce que j’ai fait dans mes romans précédents. Il y a deux raisons : la première, parce que c’est comme ça que l’histoire m’est apparue. La seconde, parce que je fais confiance aux lecteurs, j’ai envie de continuer de partager avec eux. Et puis, ce sera sûrement amusant pour eux d’essayer de démêler ce qui relève de la fiction et ce qui relève de la réalité… !


4) Du coup, une foule de questions me vient, des plus ridicules comme « vas-tu te laisser pousser les cheveux comme l’héroïne » ou « acheter un 4x4 », mais je vais essayer de me regrouper. La première : pourquoi avoir choisi de poser les bases de l’histoire à Mammoth Lakes ? Est-ce que ton cœur te porterait jusque-là ?


Hahaha je vais bel et bien me laisser pousser les cheveux comme l’héroïne, figure-toi ! Je compte acheter un 4x4 quand je déménagerai… aux USA, à Mammoth Lakes ! La ville où se déroule le roman n’a pas été choisie au hasard : c’est une ville que j’ai déjà visitée, les paysages sont absolument magnifiques, c’est un lieu où j’ai respiré comme jamais dans ma vie, comme si tout à coup, mes poumons s’ouvraient et pouvaient avaler tout l’air autour d’eux. J’ai donc effectivement une grosse attache pour cette ville de 8 000 habitants et 3 Starbucks (oui je compte en Starbucks), qui a des lacs d’altitude, une station de ski, de quoi faire de la randonnée, le tout à 2400 mètres d’altitude. La recette de mon bonheur !


5) En parlant de cœur, impossible de ne pas citer la romance que tu nous délivres dans ce roman. Cher lecteur, je vous partage ici un extrait :


— « Je peux vous aider ? fit une voix sur ma gauche.

Je sursautai.

— Pardon, je ne voulais pas vous faire peur, ajouta-t-il.

Il portait la veste du magasin, ce n’était donc pas un serial killer. Bravo pour l’analyse, June. Il avait les cheveux bruns, ses bras étaient découverts et tout en muscles, même s’il ne faisait pas partie de la catégorie bodybuilder. Il était un peu plus grand que moi, sans me dépasser d’une tête pour autant.

— Du coup, besoin d’aide ? poursuivit-il de sa voix douce alors que je n’alignais toujours pas un seul mot.

Cerveau à June. Je répète, cerveau à June.

— Je voudrais un sac de boxe, réussis-je à articuler sans balbutier. »


Est-ce que notre Jupi aurait dernièrement craqué pour un beau gosse ? ;)


Ce livre est une fiction, je répète : ce livre est une fiction. Ok, il y a des choses qui se sont produites depuis que je l’ai écrit, et certes on pourrait songer un instant qu’il est [totalement] prémonitoire. Mais comme je suis une autrice machiavélique, je vais laisser le lecteur s’interroger sur ce qui est de l’ordre de la réalité et… ce qui ne l’est pas.


6) Ton héroïne, June, voit l’un de ses livres en cours d’adaptation cinématographique. Serait-ce un de tes rêves ? Et, penses-tu que celui est près de se réaliser ?


Ah cette June, je l’aime bien. Elle a un joli prénom, qui commence comme Jupiter, c’est fou hein ? [rires] Voir un de mes romans être adapté à l’écran est effectivement un de mes rêves. Quant à savoir s’il va se réaliser, l’avenir nous le dira, mais je peux dire que je fais tout pour que ça arrive !


7) Ce livre est de nouveau un tome 1 et tu as le don pour les fins que tes lecteurs qualifient désormais de « jupitériennes » (comprenez des « cliffhangers », soit des fins à suspens). Ma question sera donc… quand la suite va-t-elle paraître et combien de tomes as-tu

prévus ??? :D


Il ne devait y avoir « que » deux tomes, j’espérais réussir à boucler mon histoire en un seul, mais en fin de compte, mes personnages ont fait des leurs et puis voilà comment on se retrouve à devoir sortir un tome 2 ! Le tome 2 sortira certainement dans l’été, il était prévu pour juin, mais j’ai un peu bousculé mon planning d’écriture. Il sera là d’ici août, ça c’est certain.


Un tout grand merci à Jupiter pour cette interview… À votre tour de jouer !

Abonne-toi

Concours - Événements - Promos - Nouvelles sorties​

Recevez un e-mail des dernières actualités de A.D. Martel

Prochains événements

Rencontre littéraire à Soumagne
Centre Culturel
Geek Day Tilff
Hall omnisports de Tilff
Foire du Livre de Hamoir
Hall Omnisport De Hamoir
  • YouTube
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram

© 2020 A.D. Martel

autoédité, autoéditée, autoédition, roman, livre, écrivain, lecture, édition, éditeur, compte d'éditeur, auteur, auteure, autrice, écrivaine, littéraire, littérature, les éditions, conseils, astuces, écrire, bouquin, critique, motivation, lire, traitement de texte, belge, belgique, france, francophone, français, française, succès, valeur, beau livre, science-fiction, fiction, fantastique, fantasy, romantisme, romanesque, horreur, épouvante, héro, femme, homme, facile, noir, polar, pulp, thriller, suspens, psychologique